Minéraux - Cristaux - Bien-être - Lithothérapie fossiles

Boutique - Soins - Formations

Munich 2017

MUNICH 2017

Une fois par an, à Munich en Allemagne, se tient le deuxième plus important Salon Mondial des Minéraux.
Contrairement à Tucson et à son ''joyeux bordel'' organisé où chaque coin de rue, chaque motel ou chaque parking peut devenir le théâtre éphémère d'un dressage de tentes ou de tables présentant les pierres les plus improbables, de quelques dollars à plusieurs dizaines de milliers de dollars, Munich est fidèle à l'idée que nous avons des Allemands : c'est carré et structuré !
L'évènement se déroule dans des Halls d'exposition, avec des allées matérialisées, des numéros de bâtiment, des numéros de stand, des plans, des hôtesses, des toilettes, des vestiaires, de quoi boire (de la bière bien sûr) et de quoi se restaurer (des saucisses re-bien sûr) mais pas que non plus...

Ce salon est court, très court : 3 jours. C'est peu pour y faire son marché, d'autant plus qu'une seule journée est réservée exclusivement aux professionnels qui doivent montrer patte blanche pour acheter sur les stands.

Déjà, il faut y aller ! De notre Jura 650 kms nous séparent de Munich, avec un temps de parcours théorique de 6h30, d'autant plus qu'une bonne partie des autoroutes ne sont pas limitées en vitesse... Alors on se dit qu'en 5 heures la jonction sera faite... Effectivement on peut rouler en toute légalité à 200 klm/h sur de nombreux tronçons, et même se faire doubler comme une balle par une Ferrari ou une Audi à plus de 300 hm/h, mais voilà, il y a les bouchons, et ils sont nombreux, alors bon an mal an chaque année nous rallions Munich en 7 à 8 heures suivant le trafic. C'est gratuit mais c'est long...

 
Plaisante sensation de rouler à 190km/h en toute légalité à quelques kilomètres de chez nous. Encore plus surprenant de devoir rouler à ces vitesses sur la file du milieu, la voie de gauche accueillant souvent des véhicules frisant (ou dépassant ) parfois les 300km/h !...
''Plaisir interdit'' éphémère pour cause de ralentissements et bouchons fréquents dus  à la réfection intensive du réseau routier et à la saturation du trafic.
 
 
De vastes halls d'expo avec tourniquets et lecteurs de code barre  et des stands référencés par allée et travée, contrairement à Tucson où la plupart des sites sont disséminés dans la ville et ses alentours...  
un peu d'humour aussi dans ce contexte aseptisé...
Hue Pepette !
Chariotes obligatoires pour transporter ses achats. Plusieurs voyages sont parfois nécessaires sur une journée...
On peut y acheter (cher !) à la pièce quelques références peu demandées ou rares sur le moment...
   
...mais les lots sont plus intéressants, comme ces deux cartons de Cavansite et d'Apophyllite que nous avons ramené...
 
ainsi que ce lot de grosses pointes de quartz (6kg !) tandis que nous avons pu négocier qu'une partie de ce lot d'émeraudes sur gangue qui sinon nous aurait duré 10 ans au magasin...
 
Ici le courant côtoie l'exceptionnel, à l'image de cette énorme Aigue-marine fichée en plein cœur de cette druse de Quartz !
 
Qui dit pierre exceptionnelle dit facture exceptionnelle...
Il est parfois ''subtil'' de comprendre certaines envolées de prix, comme cette Améthyste Brandberg de Namibie qui flirte avec les 10 000€. Nous en avions ramenées de très belles de Tucson qui affichaient deux zéros de moins tout en n'étant pas (et de loin) 100 fois moins belles...
 
No comment pour ce somptueux mariage de gris et de rose qui avoisine le prix d'un studio (dans nos régions...)
Quant à cette Fluorine de Berbes, vous en trouverez à quelques dizaines d'euros sur nos étagères, mais jamais avec cette perfection ni cette couleur...
...et lorsque le prix ne figure pas sous la pièce...
 
...c'est qu'il faut montrer patte blanche et qu"il se communique à huis clos. Généralement, on peut ajouter encore un zéro !... 
 

 

 

 

C'est pas tout ça mais il faut penser à recharger les batteries sous peine de ne pas finir la journée...
Parfois ça se complique un peu linguistiquement parlant, et il arrive de ''manger au hasard''...










 

 

Un bon mélange de culture entre ce plat Indien véggy et la production locale de houblon...

 
   

 

Première journée d'achats qu'il faut ramener à l'hôtel, bien fourbus...

 
Mais l'Allemagne, contrairement aux idées reçues, c'est aussi l'autre pays du pain, et un bon petit déj' après une nuit réparatrice...
 
...permet d'y retourner en forme (ou presque !) le lendemain...
2 jours 1/2 d'achats, plus de sous plus de place, il faut soigner le chargement si l'on veut tout ramener à Tassenières...
...car il y a encore tout ça à caser !...
 
Avec les années nous avons pris le coup, mais là ce fut un peu chaud, obligés de démonter les roues du chariot pour fermer le coffre, et d'expédier une palette par camion !
 
Le temps de tout prendre en photo une fois rentrés et vous découvrirez ce que nous avons ramené dans la rubrique nouveautés de Novembre/Décembre et dans la rubrique Idées Cadeaux pour Noël...